Triste vie

Vignette
Image illustrant la campagne de Marseille 2167

Étiquettes

Toujours le même manège : je me lève, je bois mon café, je me prépare et je grimpe dans le tramgnétique ; et puis je me demande pourquoi je fais tout ça.

Tous ces gens autour de moi ont l'air épuisé. Pourtant le jour vient de poindre. La ville est une immense sangsue qui nous saigne en totalité. Nous sommes interchangeables, "flexibles". Employés, clients, consommateurs, notre voix ne compte plus ou seulement par le "Cred" qu'elle vaut.

Que peut faire un grain de sable dans l'immensité du désert ? Suivre le vent du destin et former des dunes que foulent impunément les corporations. C'est tout juste si je ne dois pas payer pour penser ça !

Voilà mon arrêt.

Et c'est partie pour une journée de travail !