Retour d’expérience sur une préparation de campagne West Marches

Soumis par Sylmenas le mer 16/09/2020 - 16:01
Vignette

Ma préparation pour une campagne de JdR de type West Marches a tenu le choc ! C’est seulement après cinq à six parties que j’ai dû reprendre la préparation de rencontres aléatoires et la mise à jour de la carte du MJ.

J’ai été surpris par un fait particulier : les parties courtes (une heure à une heure et demie) sont intenses. Elles ont été jouées en petit groupe (d’un à trois PJ) et se sont toutes déroulées en une journée d’exploration. Malgré tout, ces journées ont donné de sacrées sueurs froides aux PJ ; chaque rencontre était différente, allant d’indices sur les activités des monstres de la région aux vestiges de l’histoire de la région en passent, évidemment, par des rencontres de monstres, à l’intérieur même de leur tanière pour certains (construite comme un donjon en cinq pièces).

Le plus gros de mon activité de MJ durant ces premières parties fut d’intégrer les mécaniques de jeu et de mettre au propre l’ensemble des notes pour les parties : tables aléatoires, processus d’exploration, gabarit de prise de notes.

Il reste, en ce moment, à modifier les tables aléatoires des terrains et réaliser des aides de jeu sous forme d’illustrations pour les PNJ, les monstres récurrents, les résumés d’univers. Et aussi à écrire beaucoup de feuilles de personnage pour donner une grande variété de choix aux joueurs et joueuses.

Concernant le tableau des références de la carte du MJ (que j’espérais réaliser à partir un carnet d’adresses) est en fait un simple tableur informatique, bien plus simple à mettre à jour (toutes les trois à cinq parties). De plus, sur ma carte de MJ, je repasse au stylo les hexagones complètement exploré, ce qui me permet de savoir plus rapidement, si je dois faire tirer une rencontre aléatoire aux joueuses ou joueurs.

C’est une maîtrise nouvelle avec un univers émergent et les PJ par leurs actions et leurs questions, rendent cet univers plus cohérent et vraisemblable. Il y a même des tirages de dés dans les tables aléatoires qui laissent toute latitude aux joueurs et joueuses de créer des pans de l’univers.

Pour l’instant, les PJ sont seulement allés à huit miles d’Ildor (dans la première région de dangerosité, seulement) mais les terres leur semblent déjà extrêmement dangereuses. Un sentiment de vastes étendues sauvages les habite et ils ont l’impression que les aventures commencent dès l’orée du village.