La fin du Vaucluse [Épisode 4]

Soumis par Sylmenas le mer 10/05/2017 - 18:00
Vignette
Numéro de partie
7

Karter

Karter est une personne qui sait ce qu'il veut : être payé puis se reposer. Le voyage de nuit n'est pas ce qu'il préfère, à travers le Vaucluse, évitant les pillards et les autres dangers de la nuit. Cette fois la marchandise était ultra fraiche. Maintenant que Dernier examine la marchandise, Karter peut se détendre. La marchandise est de première qualité et le paiement sera exceptionnel. Tout comme le café que savoure Karter : il parait que c'est grâce à Sakura. Peut-être qu'elle pourrait faire quelque chose pour sa Rossinante. Il faut qu'il aille la voir : voyager de nuit avec une mule si bruyante, c'est plus que dangereux. Cette fois, il a eu de la chance mais qu'en sera-t-il la prochaine fois ?

« - Hey Dernier, tu connaîtrais pas quelqu'un de compétent pour mon prochain voyage ?

« - P'tet bien. Qu'est-ce que j'y gagne ?

« - Toujours le même, crapule ! Et bien, je te mets en gage ce paiement. Je viendrai le récupérer à mon prochain voyage. Ça te va ?

« - Tu es dur mais ton offre ne se refuse pas. Tu sais que j'entraîne un peu les gars de la ville ?

« - Ce que tu fais dans ta cave, je n'appelle pas ça dans des entrainements. On ne parie pas sur des gars qui s'entraînent.

« - Tu fais partie de la milice ou quoi ? Bref, en ce moment, le petit Coussi a des qualités de champion. Il pourrait t'être utile.»

Coussi

Pendant ce temps, Coussi est à l'hôpital. Non pour se faire soigner mais à cause des coups de feu et et de sa curiosité. Et ce qu'il voit n'est pas des plus joyeux : un véritable carnage, du sang, des cadavres, des impacts de balles, la milice.

Que s'était-il passé ? Attrapant Athémæ au passage, Coussi ne comprend rien à ses propos incohérents : des bestioles sorties du ventre ; Fusible, Saria et Collie qui les ont mangé dans des conserves ; un pays de fou ; fuir pour survivre. Elle est belle, Athémæ. Même affolée, elle est belle.

À regarder attentivement la scène, il y avait eu de la bagarre. Et bien vilaine. La milice est là. Pourquoi ? D'après ce qu'il entend, ils ont attrapé Ken, le chef des Chieurs. Mais pourquoi y avait-il des bestioles ? C'était incohérent. Coussi aperçut Rex, un bon ami, maintenant dans la milice.

« - Hey, Rex ! T'as une minute ? Qu'est-ce qui se passe ici ?

« - Ho Coussi ! Tu devrai pas être là, on est à cran. Ça va mal finir.

« - Tu peux bien me dire ce qui se passe. Non ?

« - Je veux garder mon job. Tu sais bien que Laurie et Nina ont besoin de moi. Qui leur apportera de quoi manger si je perds mon job ? Tu me garanti que je trouverai autre chose ? Non, alors laisse-moi. »

Et Rex de laisser Coussi à essayer de comprendre ce qui s'est passé.

Sakura

Ça y est, Do est transportable. Voilà une journée et deux nuits qu'il se vide et qu'il délire dans une fièvre de tous les enfers. Tessa et Sakura le chargent dans le van pour l'amener à La. Sur le chemin, elles croisent Karter dans sa voiture, leur faisant signe de s'arrêter. Karter descend de sa voiture et Sakura s'avance vers sa Rossinante pendant qu'il lui explique ce qu'il veut d'elle. Mais Sakura est bizarre plus préoccupée par la voiture (qui semble plus importante que les gens) que Karter.

« - C'est le joint de culasse ! Là, je peux rien pour toi. Repasse tout-à-l'heure et je verrai ce que le je peux faire. »

Et Sakura plante là Karter sans plus de courtoisie. Quelle fille bizarre ! Mais avec des mains d'or ! Où Karter doit-il la revoir ? Quand ? Quelle fille bizarre !

Karter se met donc à faire le tour de la ville à la recherche de Coussi. Sans succès. Mais tous les Thorois savent qu'il cherche quelqu'un. Rossinante agace par son bruit important au point que Karter évite de justesse une émeute. Il réussit par trouver Coussa, le frère jumeau de Coussi. Il ne sait pas où est son frère et semble assez palot et très douloureux. Toujours pas de Coussi : autant chercher une aiguille dans une botte de foin !

L'hôpital

Coussi fouinait encore dans l'hôpital lorsque Sakura entra. Le carnage visible depuis l'entrée lui fait comprendre pourquoi les miliciens étaient sur les nerfs. Cherchant des yeux La, elle n'aperçoit que le fusil de Ken entre les mains de Rex. Mais lorsqu'elle touche le fusil dans un sondage psychométrique, elle n'obtient qu'un mal de tête atroce. Au point de s'effondrer au sol.

Pendant ce temps, Coussi finit par exaspérer complètement les miliciens qui entreprirent de le mettre dehors manu militari. Au moyen d'une diversion, Coussi leur échappe pour se retrouver acculé dans l'escalier de l'hôpital. La tension est à son comble, une véritable poudrière.

Karter entre dans le bâtiment. Innocemment. Et tout dérape.

Coussi, ne voulant pas se faire attraper, sort une grenade et menace de tout faire exploser. Do voyant Sakura mal en point se met en colère. Les miliciens tentent d’agripper Coussi et il leur échappe telle une anguille au sortir de la rivière. Tout comme la grenade qu'il avait dans ses mains.

Tout le monde à couvert !

La grenade tue quatre des cinq miliciens et assomme Coussi. Un carnage en plein hôpital, rempli de malade et de cadavres à nouveau. Karter en profite pour sortir Coussi de ce bazar et le charger dans son véhicule. Coussi ce réveille, se méprend sur les intentions de Karter et le menace de son arme. Ce dernier n'est pas de la dernière averse et Coussi se retrouve aussi menacé de passer l'arme à gauche. Un face à face terrible, chacun guettant dans le regard de l'autre ses intentions et la faille qui lui permettra de prendre l'avantage.

Sakura arrive à ce moment pour désarmer la situation et permettre à chacun de sauver les apparences.

Mais ce n'est que partie remise.

JdR joué